Comment retrouver de la légèreté ?

 tranquille

Bonjour les amis,

on a beau positiver et regarder le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Entre des infos déprimantes, le coût de la vie qui augmente, les salaires qui ont tendance à geler et les soucis quotidiens à affronter, comment faire pour garder une vision optimiste de son avenir ?

Photo de Steve Jurvetson

Prendre du recul

J’imagine certains froncer les sourcils en se disant ‘elle est bien gentille la petite dame, mais quand mon compte en banque affiche mauvaise mine, quand mon chéri fait la tête, quand mon gamin m’en fait voir de toutes les couleurs et que ‘Tatie Danielle’ s’incruste à la maison, c’est compliqué de garder une attitude sereine’.

Prendre du recul, c’est mettre de la distance entre vos ressentis et les faits réels.

Faire l’autruche, nier l’évidence ne vous avancera pas à grand chose. Il faudra toujours à un moment donné affronter la réalité.

Pour autant, nous avons tous le choix de ne pas subir des actualités affligeantes qui ne font qu’en rajouter une couche sur la morosité du quotidien.

Faire du ménage

Certaines infos sont anxiogènes, vous mettent le moral dans les chaussettes et vous plongent à votre insu dans des émotions négatives.

Aujourd’hui, par le biais de médias, nous avons accès à toutes les rubriques des chiens écrasés dans le monde entier.

C’est évidemment fort regrettable que des animaux soient abandonnés, que des enfants soient tabassés, qu’un individu désaxé ait mis le feu aux poubelles. Je fais court, car je ne voudrais pas que cet article ressemble à un papier des rumeurs les plus déprimantes de la planète.

En faisant le tri entre les nouvelles utiles et les faits divers, vous irez déjà nettement mieux.

Porter les misères du monde

Vous ne pouvez pas porter toutes les misères du monde sur vos épaules. Franchement, est ce que regarder ces mauvaises nouvelles, les commenter longuement avec votre voisin, votre collègue va aider concrètement ceux qui sont dans la souffrance ?

Bien sûr que non !

Le seul résultat est que tout cela vous plongera dans un état émotionnel négatif et augmentera votre taux d’anxiété.

Prendre du recul, c’est aussi refuser de se laisser envahir par des évènements extérieurs sur lesquels vous n’avez pas de pouvoir pour les modifier.

C’est prendre conscience que le rôle de spectateur plaintif est un frein sur notre chemin de vie.

Parfois nous sommes impuissants, car certaines choses ne dépendent pas de nous.
Cela nous pousse à apprendre le « lâcher-prise », à ne pas vouloir tout contrôler, à grandir dans la confiance, dans le détachement, dans l’humilité, dans la sérénité, dans l’amour.’
L’âme du Monde, Frédéric Lenoir

Reprendre le pouvoir de sa vie

Vous ne pouvez pas tout contrôler, mais il y a des choses que vous pouvez modifier. Pour faire venir la chance, il faut avoir le mental qui permet d’attirer les bonnes choses dans sa vie.

Il ne faut pas avoir le coeur meurtri par des sentiments tels que la méchanceté, la rancoeur, l’auto-apitoiement, la passivité, les plaintes.

En réalisant que vos émotions vous conduisent dans une direction, autant choisir les bonnes, celle qui vous orientent sur un axe positif.

L’énergie suit la pensée

Il y certes dans chaque vie des évènements impondérables d’envergure qui ne découlent apparemment pas de vos choix directs.

Mais ce qui va compter, sera plus la manière dont vous allez les vivre, gérer leurs conséquences et votre état d’esprit que les évènements eux-même. Nous consacrons néanmoins une somme importante d’énergie considérable pour ne pas se prendre en charge.

Sans nous en rendre compte, nous devenons ainsi un pantin manipulé qui ne pense plus par lui-même.

‘Si vous voulez être heureux, fixez-vous un objectif qui monopolisera votre attention, vous insufflera de l’énergie, et vous inspirera de l’espoir.’ Andrew Carnegie

Oser être soi

Ce n’est pas toujours simple, dans ce monde régit par les diktats de la mode. Et je ne parle pas seulement de celle du prêt-à-porter. Il se confectionne d’ailleurs de très jolies choses dans ce domaine, comme dans ceux des arts, de la littérature et de la créativité en générale.

Quand je conseille d’oser être soi, c’est dire non à ce que l’on a pas envie d’être.

Si tous vos copains pratiquent une activité, parce que cela fait bien au vu de la société, enfin celle dans laquelle vous évoluez, ne cédez pas à la pression du milieu ambiant, pour faire comme les autres.

Ce sera déjà un premier point pour retrouver de la légèreté.

Comment retrouver de la légèreté ?

douceur

Il n’y a pas besoin d’en faire des tonnes. Des gestes, des actions dans votre vie de tous les jours seront autant de faits qui vous permettront de profiter de la vie et de ses bienfaits. La lourdeur s’installe très vite quand on se plaint. Photo de Anne

  •  Passez de la théorie à la pratique. Lire des ouvrages sur le développement personnel, c’est bien, mettre en pratique les exercices conseillés, c’est mieux. Si vous ne faites qu’intellectualiser ce que vous lisez, le bénéfice atteindra le taux avoisinant le zéro.
  • Ouvrez-vous sur l’extérieur. Le monde est bourré d’opportunités favorables. Encore faut-il savoir les accueillir en refusant de rester seul dans son coin, devant son téléviseur ou sur les réseaux sociaux.
  • Oubliez l’obsession. Transformer sa volonté en une idée fixe bloque les énergies et toute chance de réussite. Détendez-vous, abandonnez-vous au plaisir de l’instant que vous accordez à votre corps et à votre esprit.
  • Pardonnez. La rancune a la digestion difficile. Si vous ne faites pas pour les autres, faites-le pour vous. Vous serez plus léger, vous dormirez mieux et vous serez plus à l’aise dans vos baskets.
  • Souriez. Comme l’a dit L’Abbé Pierre, ‘un sourire coûte moins cher que l’électricité, mais donne autant La puissance de la joiede lumière.’ Les maîtres taoïstes ont constaté que le sourire favorise la vitalité et la paix de l’esprit

‘Avant d’être offert à l’autre, le sourire doit d’abord être intérieur et trouver sa source en soi.’ Maryse Vaillant, psychiatre.

  • Faites des bisous. Chéri boude ? Faites-lui des câlins. Dites-lui : ‘je t’aime’.  Que de temps perdu à se faire la tête !

Un livre que je vous recommande: ‘la puissance de la joie’ de Frédéric Lenoir.

Cet article pourrait également vous intéresser :

Les erreurs à ne pas commettre dans la pratique de la pensée positive.

Et vous, dites-moi, quelles sont vos trucs , vos astuces pour voir la vie du bon côté ?

A très vite. Marie-Pierre

Recherches utilisées pour trouver cet articlereprendre de la legerete

4 réflexions au sujet de « Comment retrouver de la légèreté ? »

  1. Bonsoir ,je viens de lire votre mail ,voilà je recherche une aide . Il est vraie que j’ai tendance à vouloir aider les personnes faibles qui sont abusées ,ainsi que les maltraitances des Animaux ça me révolte dés que je vois des faits sur le net et bien sur je poste pratiquement chaque fois des messages pour appuyer les pétitions !et ça me rend agressive ces malheurs.. Et quand je lie votre compte rendu plus haut , je viens de réaliser la portée que cela à sur moi ! Mais cela c’est aggravé petit à petit ,je pense que c’est depuis que Maman est décédé il y a 5 ans ,étant fusionnel je n’imaginais pas qu’elle puisses disparaître et ce fut une catastrophe j,ai développé une peur panique de la mort à cause qu’elle ne m’est jamais venu me faire un pty signe comme je le pensais .Et j’ai déclenché comme une rébellion ,un manque énorme d’elle qui était mon Amie aussi ! Je suis donc très déçu et c’est pourquoi je crois que je suis devenue négative sur bcp de choses ,Rien n’a jamais vraiment bien tourné pr moi et dé ma naissance critique, une enfance triste mise à l’écart, mais pas par Maman très possessive mais pas facile .puis un premier mariage pas ordinaire ..mon premier enfant handicapée, deuxième mariage qui s’effrite  » un mari qui ne pense que parler de lui sans me laisser la parole  » il m,a manipulé quand on c’est connu ! Je me sens invisible envers les autres , j’étais très timide et j’ai changé , mais je suis transparente !! et je supporte mal maintenant cette situation et me sens mal ,ça me ronge et ressens comme de l’agressivité en moi .Voilà j’ai 61 ans et vu mes peur de la mort cette âge me terrifie car mon caractère ma façon d’être de parler ,mon comportement ne correspond pas a mon âge il y a un grand décalage difficile à gérer. Croyez vs que le livre que vs conseillez  » la puissance dans la joie » correspond à mes problèmes ? j’ai l’impression que tout c’est aggravés et que je vais pas arriver à étre mieux puisque j’ai eu beau essayé comme on me le conseillé ça à rien arrangé . Ce livre est peut être trop léger pr moi , qu’il est trop tard .Ayant des revenue tres modeste « en plus je viens d’etre licencie  » je ne peux faire de grand frais . Merc de m,avoir lu . A tres bientôt .Régine .

    • Bonjour Régine,
      il n’est jamais trop tard pour aller mieux. A vous lire, je vois que vous avez conscience de vos blocages et de vos peurs. Je ne crois pas qu’un livre serait suffisant, pour remonter la pente, même s’il vous apporte quelques clefs. Avez-vous penser à vous faire accompagner par un professionnel médical? Il me semble que cela pourrait être une piste à suivre. D’autant plus que vous me dites disposer de peu de moyens financiers. Vous seriez remboursé de vos frais. Tenez-moi au courant si vous le souhaitez en passant par la rubrique ‘me contacter’.
      Je vous souhaite une belle fin d’année. Amicalement. Marie-Pierre

Laisser un commentaire