Comment retrouver de l’énergie avec la nature ?

énergie nature

Bonjour les amis,

La plupart d’entre nous sont citadins ou évoluent dans un contexte où il faut toujours être à cent à l’heure. Il est indispensable de trouver l’énergie nécessaire pour être en forme et ainsi être à l’écoute de ce qui est bon pour nous. Aujourd’hui, je vais vous parler de Dame Nature et de ses bienfaits.

Photo prise par Frank Müller

La nature, un lieu de ressource

Ce qu’il y a de bon avec la nature, c’est qu’elle est à la portée de tous. Même si vous résidez dans une grande ville, il y a forcément près de chez vous, un endroit, une forêt, la campagne, la mer ou la montagne. Il n’y a pas besoin de prendre un abonnement, de suivre des cours. Elle est là, tout près de nous. Elle offre un espace de respiration qui nous permet de nous détendre et surtout de puiser dans ses sources une énergie intarissable. Une heure de marche en pleine nature renforce significativement nos défenses immunitaires.

Côté merionisation

L’air marin est bourré d’ions négatifs et contrairement à ce mot, ils sont positifs pour notre organisme. Plus il y a d’ions négatifs dans l’air, plus celui-ci est vivifiant. Il faut savoir que les écrans d’ordinateur, de téléviseur et autres favorisent la baisse de ces ions négatifs et augmentent le taux d’ions positifs. Les conséquences: fatigue, maux de tête, mauvaise humeur. Si vous avez l’opportunité de passer du temps au bord de la mer, marchez dès que possible sur la plage, en été, comme un hiver. Concentrez-vous sur votre respiration, afin d’inhaler de l’iode, idéal pour ventiler nos poumons. Les ions négatifs ralentissent le rythme cardiaque.Le bruit des vagues procure de l’apaisement.

Le docteur Yves Robert, chargé de cours à la Faculté de Médecine de Paris, a écrit un ouvrage à ce sujet: Ionisation, Santé, Vitalité: les bienfaits des ions négatifs.

Les avantages du sel marin

Le sel marin, naturel possède de grandes propriétés. Il est un excellent neutralisateur des ondes négatives ( ne confondons pas ions et ondes). Marcher dans l’eau de mer vous apportera de bonnes vibrations, car le sel neutralisera les effets toxiques de vos pensées négatives qui auront comme effet de se répandre dans vos cellules corporelles. Si vous pratiquez la marche au bord de la mer, en ruminant tous les malheurs du monde, cela ne vous apportera pas les bienfaits escomptés. Avancez doucement ou de façon énergique. Concentrez-vous sur votre respiration. A chaque expire, visualisez les énergies négatives qui s’en vont loin, très loin,. A chaque inspire, imaginez que le sel vous protège et vous vivifie.

Côté montagne

montagne

Je ne vais pas vous parler des sports d’hivers, de la luge et du ski, mais des bienfaits de la montagne. Savez-vous que de plus en plus de personnes sont obligées de faire appel à des verres correcteurs. Et ce n’est pas toujours de la faute à l’ordinateur. Dans notre société, notre champ de vision est rétréci de par les tours et les nombreux immeubles. Passer des moments à la montagne permet de l’élargir en contemplant l’horizon.

Photo de twiga_269/

Oxygène toute

Il n’y a pas moins d’oxygène en altitude. C’est la densité de l’air qui diminue avec l’altitude mais il y a toujours 21% d’oxygène dans l’air ambiant. Ceci posé, notre organisme va compenser ce manque de densité en augmentant le taux d’hématocrite. Quesaco ce truc ?  C’est la proportion de globules rouges contenue dans le sang. A la montagne, ce taux augmente et dope notre physique. C’est pourquoi, certains ressentent de l’’insomnie, dès leurs premiers pas en haute altitude. Après un temps d’adaptation, le corps devient plus fort et plus résistant.

Les bienfaits de la luminosité

soif de lumière (2)

Le manque de lumière produit des effets nocifs sur l’organisme: besoin de plus de sommeil, humeur tristounette, envie de grignoter. Le Soleil permet de recharger l’organisme en vitamine D. Un apport suffisant de vitamine D aide au maintien du calcium et du phosphore indispensable pour être en forme, a une action importante sur les os et la minéralisation. Elle est nécessaire à l’immunité. Prendre l’air 15 à 20 minutes chaque jour, même en hiver) permet au corps de se recharger de par la lumière en vitamine D.

Le Docteur Norman E. Rosenthal, psychiatre apporte dans son ouvrage ‘soif de Lumière, (préface de David ServanSchreiber) de précieuses réponses et des solutions concrètes pour vaincre et prévenir la dépression saisonnière à l’arrivée de l’hiver.

Côté forêt, campagne

Les arbres, les plantes, les fleurs sont vivants. Ils dégagent eux aussi une énergie. Comme ils se compliquent moins l’existence que nous autres, humains, ils dégagent pour la plupart, des vibrations positives. Lors de mes ateliers de radiesthésie, nous allons régulièrement mesurer le taux vibratoire de certains arbres. Oui, j’ai le bonheur de vivre au bord de la mer et dans la forêt

Une recherche réalisée à l’Université de Chiba au Japon  dévoile une plus grande sérénité et une diminution du stress chez les personnes en symbiose avec la nature. Elle démontre que la même promenade en ville que celle parcourue en pleine nature n’a absolument pas le même impact positif sur l’humeur et la vitalité. Ces scientifiques ont prouvé à partir de leurs études que les personnes qui passent du temps au contact de la nature, se baladent en forêt ont une pression artérielle et un taux de cortisol plus bas que celles qui vivent dans une ville.

Il ne suffit pas de marcher: il faut s’immerger dans la nature.

Vingt minutes dans un espace vert

Ces quelques minutes vous procureront un bien-être immédiat. Il paraît que passer 20 minutes dans un espace de verdure procurerait un bénéfice sur notre vitalité pendant un mois. Imaginez une seconde ce que vous en retirerez de positif, si vous cheminez ne serait-ce que deux heures par semaine.

Auprès de mon arbre

communiquer avec les arbres Bruno Moulia et  Catherine Lenne, chercheurs chercheurs du Piaf de l’Inra de Clermont-Ferrand ont établi que les arbres ont conscience de leur corps.Tout au long de sa vie, l’arbre contrôle sa taille et sa corpulence pour résister au vent. Pour vous relier à sa sagesse ancestrale, choisissez correctement votre arbre. Celui avec lequel vous vous sentirez en affinité et en vérifiant qu’il n’est pas malade. Il suffit pour cela d’examiner ses branches et son tronc. Ses racines font qu’il est solidement ancré à la terre. Ses branches font qu’il est relié au ciel. S’assoir tranquillement, le dos à un arbre, vous redonnera une formidable énergie. Oubliez téléphone, tablette et écoutez ce qu’il a à vous dire. Si cela vous semble illogique, restez tranquillement auprès de votre arbre pour profiter de son contact, sans vous poser de questions.

Dans son livre ‘communiquer avec les arbres, Maja Kooitstra  propose de nombreux exercices simples pour établir le contact avec un arbre.

Vous vivez en ville, ne négligez pas pour autant quelques promenades au jardin des plantes, une virée le week-end à proximité de chez vous pour vous ressourcer au contact de la nature.

A très vite. Marie-Pierre

Marie-P Charneau (2)

Recherches utilisées pour trouver cet articlecomment retrouver son energie ancestrale

9 réflexions au sujet de « Comment retrouver de l’énergie avec la nature ? »

  1. Les « bains de forêt » sont une pratique traditionnelle très étudiée au Japon. Ils ont même nu mot dédié : « Shirin-yoku ».
    Sur la base des travaux scientifiques réalisés, comme par exemple l’étude que tu cites, une sélection de forêts a obtenue un « label shinrin-yoku » 🙂 J’adore !

  2. J’ai la chance de vivre sur une île et je partage tout à fait ce sentiment. La nature est magique et remplie de bienfaits. Merci pour ce bel article 🙂

  3. Bonjour Stisya, merci de ton passage. Gratitude à Dame Nature et ses bienfaits et aussi la chance de vivre dans des endroits magiques qui nous permettent de nous ressourcer. J’ai été sur ton site et je le recommande vivement aux lecteurs de par la richesse de tes articles, l’authenticité qui t’anime et tes compétences qui se vérifient. Bien à toi.

  4. Je ne peux qu’être d’accord! Merci pour cet article, j’ignorais pour les ions négatifs et les écrans. C’est amusant, je préfère travailler sur ma terrasse avec mon ordi. Peut-être que ces ions là se dissipent plus facilement que quand je le fais à l’intérieur? Quoi qu’il en soit, j’ai eu la chance d’être « initiée » au Qi Gong de l’arbre. Cette expérience est vraiment à réaliser: enlacer un arbre, ressentir le mouvement du houppier. Il vaut mieux commencer avec un jeune pour percevoir plus facilement le mouvement et ensuite percevoir d’autres choses

    • oui, Cécile, c’est aussi un exercice que je propose lors de mes ateliers de radiesthésie. La forêt est 200 mètres de mon bureau 🙂

  5. Mais oui! Je ressens tout à fait que, quand mon champ de vision est restreint par des éléments citadins, je suis moins à l’écoute de ce que je ressens, et moins détendue. Quand je vais en montagne, je me sens plus libérée. Ca m’aide à prendre du recul et reprendre confiance en moi.

    • C’est vrai que l’on ne fait pas toujours le lien entre la vision extérieure et celle intérieure. Merci Blandine de ce rappel très important.

Laisser un commentaire