Etre positif, c’est aussi être lucide !

être positif c'est aussi être lucide

Bonjour les amis,

comment rester serein, positif dans un monde difficile, violent, dans un pays mis à mal de par toutes les horreurs sanglantes qu’il traverse ?  Je lis de ci de là, que nous serions tous responsables, de par nos pensées négatives et du manque d’amour envers notre prochain de ce carnage qui touche nos compatriotes et le monde en général. Un peu de bon sens s’il vous plait !

Allo la terre

Il va falloir redescendre de son perchoir et regarder la vérité en face.

Etre positif, c’est aussi être lucide.

Quelques notions d’histoires sont également bienvenues. Depuis que l’homme est sur terre, les guerres de religions, économiques, les conflits d’intérêts ont toujours existés. Sans remonter jusqu’à la préhistoire, souvenons-nous des croisades du Moyen âge, prêchées par les autorités spirituelles de l’époque. Souvenons-nous de ce qu’il est advenu des templiers: cet ordre dissous à la suite d’un procès pour cause d’hérésie. Souvenons-nous des guerres de religions avec le protestantisme et de l’édit de Nantes. Je pourrais en écrire des pages à ce sujet, car je suis férue d’histoire, mais là, n’est pas le propos.

Affirmer que nous sommes chacun responsable de la folie humaine est une possibilité, mais pas toujours vérifiable et encore moins quantifiable.

Un peu de bon sens s’il vous plait

Il y a quelques années, j’ai participé à des conférences sur la loi d’attraction et la pensée positive. Observatrice, très à l’écoute, j’avais surtout l’impression d’être dans des séminaires animés par des grands gurus.

Si untel était licencié, sa mise au placard était due à ses schémas de pensées négatifs, destructeurs et évidemment, il l’avait programmé dans son inconscient.

Bref, il ne récoltait que ce qu’il avait semé.

Autant, je demeure persuadée que nous attirons dans notre vie quotidienne certaines situations, autant je suis sceptique que nous soyons à même d’avoir le pouvoir de contrôler par nos pensées la terre entière et ses habitants.

La guerre est partout dans le monde depuis la nuit des temps. Dès lors où elle touche le pays, le continent dans lequel on vit, elle devient subitement intolérable.

La culpabilité, une manne

Responsable, certes, mais pas coupable !  Qui dit coupable, dit punition, dit auto-sabotage.

Dès lors où  vous rentrez certaines données dans votre inconscient, votre subconscient ( votre cerveau, celui que je nomme notre disque dur) comme quoi vous seriez l’auteur de ces horreurs de par votre manque d’amour envers vous-même et envers votre prochain, vous demeurez figé sur ces schémas et vous ne faites qu’alimenter cet égrégore de peur et de culpabilité.

Un égrégore est une forme-pensée qui se matérialise sur le plan terrestre à force de lui donner du pouvoir. Nous ne sommes pas parfaits, moi la première. Les personnes qui rêvent chaque soir d’égorger, de tuer son prochain ne sont quand même pas la majorité sur cette terre.

La pensée positive,une anesthésie ?

Ce n’est certainement pas moi qui vais vous dire le contraire. Plus on est optimiste, plus on croit de toute ses trippes aux bienfaits de la vie, plus nous avons la possibilité de mettre en place des scénarios qui nous font avancer dans nos projets.

Il faut néanmoins être réaliste et avoir aussi les pieds sur terre. L’optimisme est gouverné par Jupiter, et comme vous le savez ou pas, cette planète a quelquefois la fâcheuse tendance à être excessive et à voir la vie en rose, alors qu’il faudrait être réaliste et ne pas succomber à quelques propos, lesquels seraient comme des cocktails grisants.

La gueule de bois n’est jamais loin avec de telles méthodes.

‘Nous sommes tous un jour ou l’autre, confrontés à un traumatisme plus ou moins difficile à combattre, nous devons tous vivre avec le murmure de nos fantômes’ Boris Cyrulnik’.

De l’amour et encore de l’amour

A moins d’être à côté de ses pompes, il n’y a aucune personne sensée qui annoncerait à une femme qui a subit un viol, qu’elle s’est attirée de par ses pensées, une telle horreur. Il serait, parait-il, souhaitable de ne pas parler entre nous des guerres, des attentats afin de ne pas alimenter les vibrations négatives dans l’atmosphère.

Comment peut-on aider les autres, avec ce genre de philosophie ?

Je crois bien au contraire que la parole libère, que l’union fait la force et que l’écoute et la compassion sont les plus belles preuves d’amour que l’on puisse apporter à son prochain.

Même si on n’est pas victime, chacun ressent de la peur et c’est tout à fait légitime et naturel.

Entre se repaître des informations en boucle qui nous font un véritable bourrage de crâne et se confier ses angoisses entre proches, il y a quand même une grande différence.

Dans cet article et cet enregistrement, je vous propose une méditation pour écouter son intuition.Cliquez ICI.

Etre positif, c’est aussi être lucide !

Quand je lis que ces évènements arrivent pour permettre à l’humain de s’éveiller, de retrouver l’essentiel et ainsi d’être moins superficiel, les bras m’en tombent.

Comme je l’écris plus haut, la guerre dans le monde n’a pas commencé avec les attentats en France, en Europe….

Non, cela n’arrive pas qu’aux autres ! Nous allons devoir nous adapter aux conséquences de ces ébranlements collectifs et individuels.

  • Reconnaître sa peur c’est s’autoriser à se protéger. Etre dans le déni est auto-destructeur. Il ne s’agit pas de psychoter, mais de prendre conscience qu’il nous faut être vigilant.
  • Avoir le droit d’être en colère. Et oui, il y a de quoi quand même ! Exprimez-là (attention, je n’ai pas dit qu’il faille se venger). C’est aussi une émotion réparatrice pour ne pas sombrer dans la soumission.
  • Eviter de rester scotché devant les infos du soir. Bien sûr, il faut s’informer : là aussi, il n’est pas question de faire l’autruche. Il faut permettre à votre cerveau de penser à autre chose.
  • Stop à la solitude. Rencontrez des amis, discutez avec votre voisin. Si boire un verre dans un café est au dessus de vos forces morales pour le moment, retrouvez-vous à votre domicile. Ne culpabilisez pas si vous ressentez le besoin de vous amuser ou celui de prendre de la distance avec ces évènements. Chacun réagit en fonction de son tempérament.
  • Soyons soudés et solidaires. Je ne vais pas parler de prière dans cet article, par respect pour les non-croyants, les athées. Chacun est libre de ses choix, de ses convictions dans ce domaine. S’entraider, se soutenir mutuellement, c’est aussi envoyer des messages d’espoir, de vie et de reconstruction. Au pire de ces évènements, faisons surgir le meilleur de nous-même. Les uns avec les autres, c’est plus positif et constructif que les uns contre les autres.

Avez-vous peur et savez-vous gérer cette peur naturelle ?

A très vite

Marie-Pierre

Recherches utilisées pour trouver cet articleen numerologie le divorce es t il inscrit dans les cycles,ETRE lucide ces quoi?

Laisser un commentaire