Le mythe du Père Noël !

Bonjour les amis,

être positif, visualiser le meilleur et axer ses pensées sur la réussite sont certainement des outils indispensables pour notre bien-être . Si l’on marche à côté de nos pompes, est-ce que mettre nos souliers devant la cheminée dans l’attente de la hotte du Père Noël résoudra tout pour l’année à venir ?

le mythe du Pére Noel

Photo de remster_

Le bon sens est le minimum

Pratiquer la pensée positive, passer du temps à visualiser des scénarios digne de films les plus glamours ou de réussite hollywoodienne seront certes porteurs de rêves les plus fous, mais pourront ils pour autant se concrétiser ?  Voir tout positivement, c’est se couper de la réalité. Soyons pragmatique et juxtaposons nos ambitions à notre portée.  Nous sommes tous positifs et négatifs. La différence réside dans vos émotions et ce sur quoi vous portez votre attention à longueur de journée.

Etre soi est fondamental

Porter ses espérances dans un domaine qui n’est pas fait pour vous vous conduira inévitablement à l’échec. A force de persévérance, vous parviendrez à des résultats, cela est évident, mais si vous n’êtes pas doué sur ce sujet, au grand jamais, vous ne deviendrez un expert. D’où l’importance de vous connaître et d’identifier  le secteur dans lequel vous êtes à même de prouver vos compétences. Vous pouvez être bon en bricolage, cela ne fera pas de vous pour autant un menuiser reconnu dans le monde entier.

Coté sentimental, voyons voir

Que désirez-vous? Je ne vous parle pas des envies toutes faites de vivre une belle histoire d’amour, mais de ce qui vous anime au plus profond de vous. Nous voulons tous, du moins en apparence, être à corps et à coeur avec un chéri et de conjuguer le mot amour avec toujours. Sauf  pour les célibataire endurcis. Si vous en faites parti, sautez ce chapitre et passez au suivant)….Une relation sentimentale demande de la constance, un véritable envie de construire une vie à deux et de s’impliquer à fond. Cela n’est pas toujours simple. Il vous faut savoir si vous visez le long terme ou une aventure passagère.

Le Père Noël a ses limites

Continuez à rêver, mais restez pratique. Le rêve est porteur d’idéal. Il est le déclencheur pour vous dépasser à condition qu’il soit aussi conditionné par vos capacités à le réaliser. Pour cela, il vous faudra être courageux, dépasser vos limites et ne pas vous reposer sur vos acquis. Nous connaissons tous le mythe du Père Noël qui récompense celui qui a su faire preuve de courage et qui s’est montré exemplaire dans sa détermination à aller de l’avant et à prouver ses capacités à s’améliorer.

Il ne suffit pas d’être positif, il faut être vrai !

Si vous n’êtes pas convaincu, au plus profond de vos trippes, du bien fondé de vos affirmations positives,de vos visualisations et de vos objectifs, vous perdrez votre temps et votre motivation. Pire, cela ne fera que renforcer votre conviction à être incapable de modifier votre destinée. Un truc à devenir dépressif, alors que vous ne souhaitez que vous faire du bien. D’où l’importance de savoir exactement ce que vous voulez et la direction que vous souhaitez prendre sur votre chemin de vie.

A lire aussi:

Le dév perso, c’est du boulot

Comment positiver quand ça va pas ? 

Accorder ses vibrationsvibration

Comme une partition, comme des notes de musiques, il vous faudra accorder vos vibrations. Elles sont le baromètre de votre vie présente et future. Des mélodies vous font pleurer, d’autres vous plongent dans des mélodrames du passé,certaines vous boostent et vous propulsent en avant. Ce n’est pas ce que vous pensez (pour mémoire, l’humain a environ 60 000 pensées qui lui traversent l’esprit au cours d’une journée), qui va modifier votre destin. Ce sont les vibrations de vos émotions qui changeront la donne.  A vous de choisir le bon tempo pour danser le plus beau tango de votre vie ! Photo de Hartwig

Si aujourd’hui vous n’avez pas la vie que vous désirez, c’est qu’il y a une peur qui vous empêche de passer à l’action.’ Anthony Robbins

Etre dans le bon tempo

Marcher à côté de ses pompes et visualiser des objectifs pour lesquels vous n’avez aucune connaissances techniques sera évidemment une source de défaites. C’est pourquoi, il vous faudra avant toutes choses, déterminer vos capacités, vos forces dans votre domaine d’activité. Identifier votre moteur sera aussi la source de votre réussite personnelle. De la même façon, si vous imaginez recevoir un million d’euros par miracle, attendez-vous à des déceptions cuisantes.

Le mythe du Père Noël !

Je pourrais aussi le nommer conte de fées, la petite souris ou toutes autres fables qui ont bercé votre, notre enfance. Tout dépend de vos croyances et je dirais que peu importe. Pour obtenir des résultats, tangibles, il y a plusieurs outils  à utiliser.

  • La visualisation. C’est une recette qui fonctionne, mais isolée des autres, elle n’est qu’une chimère.
  • Les affirmations. Utiles lorsque vous devez envoyer à votre disque dur (votre cerveau) de nouvelles donnes.
  • Modifier vos habitudes afin de laisser la place à d’autres plus porteuses de challenges.
  • Prenez conscience de votre état émotionnel. C’est lui qui vous dirige, plus que vos pensées.
  • Sachez clairement ce que vous voulez. C’est vous le boss de votre vie. Pas le destin.
  • Impliquez-vous. Soyez assidu. Vous n’apprenez pas une langue étrangère en 8 jours.
  • Souriez. Riez. Le rire harmonise les deux hémisphères du cerveau et aide ainsi à la prise de décision.

J’oubliais: admettez que vous n’êtes pas responsable de tout… Comme la météo…

‘L’homme est l’artisan de sa propre destinée et ses pensées et ses actes sont les outils avec lesquels il la crée.’ Napoleon Hill

Pour aller plus loin, être de bonne humeur…

Le rire pour les nuls de Joëlle Cuvilliez, Martine Medjber-Leignel

le yoga du rire

Le yoga du rire du Dr Madan Kataria

 

 

 

 

 

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans la pratique de la pensée positive, de la loi d’attraction ?

Au plaisir de vous lire.

A très vite. Marie-Pierre

Recherches utilisées pour trouver cet articlele mythe du père noël,le pere noel est un mythe

5 réflexions au sujet de « Le mythe du Père Noël ! »

  1. Bonsoir Marie Pierre,

    Comme toujours j’ai plaisir à lire tous vos articles, qui à chaque fois me parle et donne envie de partager de vos sujets avec mon entourage, quel plaisir de permettre aux gens que l’on aime de s’ouvrir un peu plus ! et ainsi pouvoir partager de sujets qui nous font nous découvrir un peu plus.

    Depuis quelque temps je me pose ou tout au moins je me posais la question de savoir si j’étais « vrai » ou bien je me contentais « d’être ce que je suis » sans être certaine de savoir qui je suis et tout en me demandant comment faire ou savoir si je suis « vrai »…
    J’ai lu et relu et relu ; le courage, être convaincue, avoir de la détermination pour ma part c’est bon, a priori je suis « vraie », mais j’avoue que si je me pose la question sur l’identification de mon moteur j’ai du mal à avancer, voir même contrarie ma vérité, est ce cela l’identification ?
    D’ou mon questionnement ! l’identification n’est elle pas la source du courage, de la détermination, de l’assurance ? du coup une identification mal identifiée ou complètement fausse enlève tout courage, l’assurance, la détermination ?
    D’autre part, afin de m’aider dans l’identification j’ai commencé à pratiquer la visualisation, la prise de conscience de mon état émotionnel du moment ! j’ai constaté que cela révélait une forme de vérité ! comme une petite voix qui dit « non ce n’est pas bon » ou bien « oui c’est ça c’est exactement cela » ! est ce cela la visualisation ?

    Merci Marie Pierre.

    • Corinne, votre question est pertinente et très intéressante. Elle ouvre un vrai débat.
      J’adore 😉
      Chacun sur cette terre a le droit d’être épanoui et de trouver son équilibre. La vraie question est de savoir ce que l’on veut au plus profond de soi-même. Et à partir de ce constat, visualiser la finalité. Cela n’est pas suffisant: il faut aussi imprégner son mental (disque dur), ses trippes (les émotions) et se donner les moyens d’être persévérant afin de concrétiser son but. Identifier son désir demande de prendre du temps pour soi. Comme un cv et une lettre de motivation. On se l’envoie à soi-même, quitte à le remanier jusqu’à être satisfait de ses écrits (sans viser la perfection, sinon, on risque d’y passer quelques vie 😉 ). Il n’y a pas de hasards, j’ai écris un article à ce sujet, il y a quelques jours qui demande une retouche avant de le finaliser et de le publier.
      Bien amicalement et merci de ce retour enrichissant.

Laisser un commentaire