Comment choisir ses affirmations positives ?

choisiraffirmationseformeraladivination

Bonjour les amis, certains pensent que les affirmations positives ne résolvent pas les soucis et qu’elles ne servent à rien. D’autres sont férus de cette pratique et croient que leur vie peut changer du tout au tout. En fait, la technique de la pensée positive est plus complexe que cela et mérite que l’on s’attarde sur le sujet.

La pensée est énergie

Pour vous en convaincre, il suffit d’être à l’écoute de votre corps lorsque vous émettez certaines pensées. Lorsque vos préoccupations génèrent de la crainte, de la peur, certains vont avoir mal au ventre, d’autres vont se coltiner une migraine carabinée. Vous recevez une bonne nouvelle, vous êtes amoureux, et tout à coup, tout vous semble possible, vous êtes animé d’une belle énergie apte à franchir les plus hautes montagnes.

Il faut rester lucide: nous ne pouvons pas contrôler tout ce qui nous passe par la tête, mais bien comprendre que la répétition de certaines pensées, positives ou négatives vont déclencher des émotions, lesquelles vont avoir une répercussion sur le corps physique, mais aussi dans la vie de tous les jours.

La pensée, une force en marche

Pour que les affirmations positives soient source de création, il ne suffit pas de les répéter machinalement sans croire de tout votre coeur, de toutes vos forces intérieures qu’elles sont à même de se réaliser. Ou alors, vous pouvez opter pour la méthode Coué, qui allie la pensée positive, la visualisation, l’auto-suggestion par la sophrologie, des méditations guidées.

Il est indispensable que vos affirmations positives soient réalistes.

Répéter que vous allez être riche, gagner plusieurs milliers d’euros ne fera que vous enfermer dans le domaine de l’illusion et celui de la désillusion. Dans tous les cas de figure, seule la persévérance vous permettra d’obtenir des résultats concrets.

Article: le mythe du Père Noël

On se bouge

Une fois que vous avez déterminé, de façon très précise, votre but, il va falloir définir un plan d’action.Vous pouvez choisir plusieurs objectifs, mais je vous recommande de vous limiter, afin de ne pas embrouiller votre cerveau avec trop de nouvelles données.

Affirmez que chaque nuit, votre sommeil est paisible, ne servira à rien, si vous prenez du café ou des excitants avant de vous coucher. De la même façon, soyez assuré qu’il n’y aura que très peu de probabilités à ce que vous décrochiez un contrat de travail, si vous n’envoyez pas votre cv.

Il convient d’être cohérent entre vos affirmations positives et la réalisation de vos désirs.

Prendre la vie à bras le corps, vous engager dans des actions concrètes, vous sentir responsable de ce que vous faites est primordial dans la pratique de la pensée positive.

 » Voyez-vous dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y des forces en marche ; il faut les créer, et les solutions les suivent. » A. de Saint-Exupéry

De la compassion s’il vous plait

La pensée positive, à elle toute seule, ne fonctionne pas si vous rencontrez des difficultés avec l’estime de soi, la confiance en vous, ou si vous êtes dans une phase compliquée pour tout un tas de raisons. Il n’y a rien de plus horrible que d’entendre: ‘il va falloir te bouger, rencontrer du monde, faire ton deuil et tourner la page’, si vous n’êtes prêt à cela.

Ces trois mots: ‘ faire le deuil’ est un non-sens. Je préfère cette phrase: j’apprends à vivre avec: perte, souffrance etc).

Marteler à un quinqua au chômage sans diplômes, ou à une personne dépressive: ‘quand on veut on peut’, peut s’apparenter à de la cruauté mentale.

Cela ne va que renforcer son impuissance et son malaise, mais en aucun cas, ne va l’aider à se sentir mieux ou à décrocher un job.

Article: 5 étapes pour booster la confiance en soi

Comment choisir ses affirmations positives ?

On commence par oublier les contes de fées, les baguettes magiques, la naïveté et on reste pratique, les pieds bien sur terre.

La pensée positive, ça aide, bien sûr, mais à la condition de bien choisir ses affirmations. Car mal utilisée, cette philosophie peut faire plus de mal que de bien.

Dans un premier temps, identifiez vos croyances et votre programmation mentale. Si vous ne croyez pas à ce que vous racontez, énoncez, affirmez, votre conscient, votre mental va rejeter ce à quoi vous tenterez de le convaincre. Vous créerez plutôt une situation conflictuelle entre votre conscient et votre inconscient : bonjour les dégâts !

  • Sélectionnez votre intention : être dans l’action, trouver la sérénité, mieux communiquer, développer votre intuition, devenir responsable, trouver sa sécurité intérieure, s’ouvrir aux changements, être en phase avec l’argent etc…
  • Testez une affirmation et surtout si vous ressentez un malaise, ne vous entêtez-pas sous prétexte que vous manqueriez éventuellement de motivation. Essayez-en une autre.
  • Evitez le déni. Si vous avez mal quelque part, que ce soit un gros bobo au coeur ou une rage de dent, commandez un camion de kleenex pour les chagrins d’amour et prenez rendez-vous chez votre dentiste.
  • Soyez réaliste. Vous ne gagnerez pas à la loterie en affirmant jour et nuit: ‘je suis riche et je vis dans l’abondance financière.’ Vous ne perdrez pas non plus 10 kg en quelques jours, à moins d’y laisser votre santé. Bonjour le gâchis !

Il existe des points d’appuis, des méthodes, différentes techniques pour savoir sur ce quoi on doit travailler pour obtenir une plus grande facilité pour atteindre ses objectifs.

J’utilise le tarot de Marseille. Je tire une lame en posant ma question : ‘que dois-je mettre en place, que dois-je comprendre, quel est mon blocage ?’

L’arcane tirée va m’indiquer le chemin à emprunter.

Si je suis perturbée et dans un état émotionnel qui ressemble au grand huit, ce procédé va dans un premier temps m’apaiser et me centrer.

Puis je vais ensuite choisir une affirmation en relation avec le symbolisme de la carte.

Exemple. Le bateleur :

– Je prends la mesure de mon potentiel

– J’ose aller de l’avant

– Je compte sur moi pour atteindre mes buts

Réflexion du bateleur : ‘que puis-je mettre en place concrètement ici et maintenant avant d’avancer ? ‘

Si vous pensez que cet article peut intéresser un proche, partagez-le ou envoyez lui par émail.

A très vite.Marie-Pierre

mpc

Recherches utilisées pour trouver cet articletarot pensee positive

2 réflexions au sujet de « Comment choisir ses affirmations positives ? »

  1. J’adore! Merci pour votre article bien écrit, avec des instructions précises qui aident vraiment.

  2. sans oublié les implans dans l’esprit qui font souvent barrage car il y en à qui sont difficile a les enlevez. même avec la méthode du rekki. pour cela il faudra une chirurgie craniènne. mais certain professeur en chirrur gie ne peuvent enlevez sans faire des dommage cérébrale. donc les pensée positive oui mais très limité a renforcer des points comme avoir confiance et bien d’autres. Merci à vous

Laisser un commentaire