Mercure rétrograde en Gémeaux 2022

Bonjour, bonsoir les amis,

Ceux qui me suivent depuis nombre d’années seront peut-être surpris de ce billet, car j’ai toujours affirmé haut et fort depuis 1990 que la rétrogradation de Mercure n’empêchait ni les impôts et les diverses obligations de se rappeler à notre bon souvenir. Cette rétrogradation de Mercure en Gémeaux le 10 mai 2022 correspond à l’entrée de Jupiter en Bélier. Allons plus loin si vous le voulez bien.

Tour d’horizon sur Mercure

Dans la mythologie, Mercure (Hermès chez les Grecs) est l’envoyé des Dieux. Alors, autant écouter ce qu’il a à nous dire. Mercure symbolise l’intelligence. C’est avec Mercure que nous pouvons ‘étudier’ et ‘apprendre’. C’est avec Mercure que nous nous mettons en contact avec les personnes (relations) et les choses (connaissances).

En analogie avec l’élément Terre (froid et sec), Mercure représente la communication, l’intelligence et le raisonnement, le mouvement et l’échange, l’adolescence, l’éveil de la pensée, la légèreté, l’adaptation, la souplesse mentale et physique. Mercure évoque la relation spirituelle entre le ‘moi’ et le ‘non-moi’, la possibilité de s’adapter, d’étudier, d’acquérir des connaissances par le biais des sens. Mercure symbolise la compréhension qui mène de l’état conscient vers une harmonie avec l’entourage.

Dans ses mauvais aspects, Mercure parle du vol, de la tromperie, du mensonge et de l’inconstance. Quand il est de mauvaise humeur, avec lui, c’est la mauvaise foi assurée, la manipulation, le blocage de l’expression. Mercure a la maîtrise sur les Gémeaux et la Vierge. Dans les Gémeaux, l’intelligence de Mercure sera attirée par la curiosité, l’observation et la logique. Dans la Vierge, l’intelligence sera concentrée sur l’analyse et la synthèse.

Article à lire : Jupiter en Bélier en 2022

Un tour chez les Gémeaux

Ah, le charmeur, celui qui voit la vie en rose, malgré ses inquiétudes dissimilées sous un visage de clown, sous quelques grimaces, parfois drôles, parfois tristes, le plus souvent interrogatives, parce que dans la vie, il vaut mieux rire que pleurer, le négociateur, le bonimenteur, l’excellent marchandeur, le doué en tour de passe-passe, le Gémeaux a beaucoup de choses à exprimer, pour peu que l’on sache l’écouter en sachant tirer le vrai du faux dans ses propos. Il est aussi celui qui pense, qui analyse, ne délivrant pas toujours le fruit de ses réflexions, préférant les garder pour lui si elles peuvent servir ses ambitions.

Article à lire : Gémeaux, 13 ans de galères et mon libre-arbitre ?

Mercure rétrograde en Gémeaux en 2022

Mercure rétrograde 2022 commence le 10 mai à 4° Gémeaux et se termine le 3 juin à 26° Taureau. Examinons sa feuille de route jusqu’au 5 juillet 2022.

De passage en Gémeaux, donc tout à fait à l’aise chez lui depuis le 29 avril 2022, Mercure n’aura que peu de temps pour prendre le micro, faire son show, puisque d’une part, il entamera une phase de rétrogradation le 10 mai jusqu’au 3 juin et d’autre part, il retournera quelques jours en Taureau du 24 mai au 13 juin. Il reprendra son pouvoir en Gémeaux du 14 juin au 5 juillet 2022.

Alors que Jupiter entrera en Bélier le 11 mai 2022, avec toute sa fougue pour affronter avec enthousiasme les défis se présentant, Mercure R demandera un délai de réflexion pour éviter de regretter un engagement pris sur un coup de tête. Au quotidien, ça se traduit par des blocages, des disputes, des désaccords, des malentendus, mais ce n’est pas forcément tout négatif. Au contraire, cela peut se révéler utile pour la suite, à condition de faire preuve de franchise, d’authenticité dans ses rapports à autrui. Il présage aussi d’un moment opportun pour faire le point sur ses relations, et réfléchir à une communication plus adaptée dans les échanges, en cas de profonds désaccords.

Du 24 mai au 13 juin 2022, Mercure cheminera en Taureau. De la suite dans les idées, il en aura. Plus têtu que cet aspect, c’est difficile à trouver. Le Taureau symbolisant la terre, les champs, la nature, les ressources, les valeurs, l’alimentation et Mercure les transports et les voyages, on peut s’attendre à quelques difficultés de ce côté-là. Il permettra aussi de savoir à qui on a affaire avant tout engagement. Les projets s’enracineront pour garantir un avenir stable et sécurisé. Dans les relations, le dialogue devra rester ouvert pour se comprendre. Il sera à préserver avec constance, étant la pierre angulaire de la réussite. Dès le lendemain, le 25 mai, Mars entrera en Bélier, formant une conjonction à Jupiter jusqu’au 3 juin, date de la reprise en marche avant de Mercure. Bref, cela risque de coincer aux entournures. Quand les uns seront d’accords, les autres manifesteront leurs désaccords. Les coups de sang, les coups de têtes, les coups de feu ne seront pas loin, si chacun campe sur ses positions. L’action, les efforts, les initiatives seront favorisées à titre personnel.

Le 13 juin, Mercure revient chez lui en Gémeaux, bien décidé cette fois à faire entendre sa voix et proposer des terrains d’entente, à défaut de terrains de jeux. Dans son signe d’Air, il ne faudra pas lui raconter de salades, car il est tout à fait capable de rompre les engagements pris auparavant.

Article à lire : Votre étude prévisionnelle

Ce transit de Mercure R en Gémeaux-Taureau-Gémeaux est en quelque sorte un apéro, un test, une ébauche, un coup d’essai à transformer en coup de maître sur le plan de la communication. Cette période est marquée par Mercure d’une part et le duo Mars/ Jupiter en Bélier d’autre part. Le 20 août, Mars entrera en Gémeaux dans le signe de Mercure et signera un cycle particulier puisqu’il y séjournera pendant de longs mois, jusqu’au 25 mars 2023.

Mars en Gémeaux formera un sextile à Jupiter en Bélier du 27 août au 8 septembre. On retrouvera ce cycle Mars/ Jupiter au premier trimestre 2023. Lorsque Mars entrera en Cancer, Pluton dans la foulée va tester sa puissance en Verseau ou la nôtre… En tous cas, on ne va pas s’ennuyer… Revenons à Mercure en Gémeaux et Mars en Bélier, deux planètes et signes aimant utiliser le libre-arbitre, ayant à cœur de chouchouter le mot liberté, préférant un accord à l’amiable plutôt que la confrontation lorsqu’ils cheminent ensemble .

A très vite.

Marie-Pierre Charneau

Marie-P Charneau (2)


Jupiter en Bélier en 2022

Bonjour les amis,

En Bélier du 11 mai au 28 octobre 2022, Jupiter offrira un avant goût de ses énergies avant de s’y installer le 20 décembre 2022. S’il est nommé le Grand Bénéfique, il amplifie également les bons comme les mauvais côtés d’une carte du ciel selon sa position et ses aspects. Son passage dans un signe de Feu donnera de l’élan aux idées, aux envies comme aux projets et ébauchera un cycle nouveau.

Une brève sur Mars et le Bélier

Le Bélier est un signe frondeur, fonceur, aimant bien batailler pour relever des défis. Sa planète Mars peut en témoigner, symbolisant le Dieu de la guerre dans la mythologie. Il est aussi puissance d’action, commandement, dynamique, actif.

Il évoque le mouvement, le changement, l’initiative, la manière de se défendre et l’agressivité. Il représente la conquête sur tous les plans, le courage. Il relie également l’individu à la société. Dans le Scorpion, il est comparable à un sous-marin, il agit secrètement. Dans le Bélier, Mars déclenche l’étincelle (instinctif) et est en analogie avec l’élément Feu (chaud et sec).

Le Bélier est le premier signe du zodiaque. Mais quand on dit le premier, ce classement est arbitraire et correspond au choix de l’équinoxe du printemps. En effet, quand le Soleil est à 0° du Bélier, c’est l’équinoxe du printemps.

Le Bélier est un signe de jaillissement, d’élan, d’initiative, de progrès. Il est extrêmement actif, très énergique, avec un risque de voir cette énergie s’exprimer de façon anarchique ou aventureuse. Il est totalement impliqué dans son action, dans l’instant. C’est un problème car son manque de recul peut déboucher sur une précipitation nocive.

Le Bélier, c’est le feu générateur ou destructeur. Il peut aussi bien servir un idéal humanitaire avec beaucoup d’ouverture ou encore devenir un véritable fanatique.

Cela dit, le Bélier est tout à fait idéal, quand il s’agit de lancer une impulsion.

Il est important de bien voir que les défauts des signes sont toujours transformables, et qu’il n’y a pas de fatalité en astrologie.

Le Bélier a aussi une forte tendance à l’insubordination, parce qu’il a énormément besoin d’indépendance. Ses rapports avec les autres sont en général plutôt bons. Il est franc, direct, parfois même un peu vif et c’est justement cette vivacité dans les rapports qui prédispose aux ruptures. D’ailleurs, il s’ennuie si aucun challenge ne vient animer sa vie.

Article à lire : Bélier, ce qu’il ne faut pas croire de moi

Jupiter en Bélier

Jupiter maîtrise le Sagittaire et les Poissons. C’est une planète Air (chaud et humide). Il représente l’enthousiasme, la joie de vivre, la croissance, la puissance de guérison, l’instinct social et religieux. Il symbolise aussi les personnes s’occupant de la croissance sur le plan physique, psychique et religieux : l’éducateur, le religieux, l’instituteur, le professeur, le pédagogue, le politicien, le propagandiste. En négatif, Jupiter est un autoritaire, refusant d’écouter les arguments d’autrui. Jupiter, on le sait, se comporte comme une loupe grossissante. Dans un signe de Feu Cardinal, la planète s’octroie les caractéristiques de Mars : la fougue, l’audace, l’impulsivité. Elle favorise les pionniers, les aventuriers, les lanceurs d’alertes. Il peut y avoir un sentiment exagéré de confiance en soi, d’où des prises de risques pas forcément bien calculées et une tendance à attiser le feu. Le Bélier n’étant pas du genre à s’encombrer de chichis et de diplomatie, avec lui, c’est droit au but. Jupiter apporte volontiers sa fougue sur ce terrain, trop content de mêler son grain pour faire avancer les choses et les évènements, et plutôt au galop qu’au trop. Le pas cadencé, il faut oublier, sauf s’il s’agit de défendre ses intérêts ou d’une technique élaborée pour remporter le combat avec ou sans archer. Jupiter en Bélier, c’est aussi l’ouverture à la vie, à la joie, au positif, à l’envie de tordre le cou à la fatalité et au passé, à l’impulsion dynamique pour se sortir des ornières, faire bouger les choses, accélérer la cadence.

Article à lire : Le Bélier dans tous ses états

Que dit Jupiter en Bélier en 2022 ?

Lorsque Jupiter change de signe, un nouveau domaine de notre vie entre en scène. Bien que Jupiter voyage chez le Bélier du 11 mai au 28 octobre 2022, il ne sera direct que du 11 mai au 28 juillet. Considérez mai, juin et juillet comme la période où Jupiter en Bélier sera au top de ses énergies maximales. Elles offrent à chacun la possibilité d’une croissance personnelle, mais il s’agira d’en créer soi-même l’opportunité. Ce sera le moment de poursuivre son but, de mettre en place des perspectives d’avenir, quand bien même n’aboutiraient t- elles qu’en 2023. Avec ce duo remuant et détonnant, pas question de rester les deux pieds dans le même sabot, de se planquer timidement derrière son manque d’égo, mais de s’affirmer pour assurer sa place, sa position, d’avoir la foi en ses possibilités et ses talents, de cultiver l’optimisme avec mesure pour ne pas pêcher par excès. En parlant d’égo, ceux qui l’ont surdimensionnés pourraient se retrouver au cœur de conflits d’idées ou d’intérêts et devoir réviser leur copie pour éviter une chute douloureuse plaçant ce pauvre égo dans une situation inconfortable.

Le 25 mai 2022, Mars entrera en Bélier, sera chez lui, y tiendra le pavé jusqu’au 5 juillet et s’y sentira bien pour reprendre les choses en main. Cela vaudra le coup d’être prêt à tout. Il y aura des risques, mais qui ne tente rien n’a rien. N’avoir aucun regret encouragera à aller plus loin. Cette planète de Feu activera la réalisation des projets. L’énergie sera là pour trouver des solutions rapidement en cas d’embûches et les conduire vers le succès. Jusqu’au 5 juin 2022, la conjonction Mars/ Jupiter en Bélier pourrait conduire au coup d’éclat, au coup de tonnerre, au coup d’éclair, au coup de tête, au coup de nerf, les énergies seront fortes et rapides. Côté plus, rien de tel pour avoir le courage de franchir les obstacles, côté moins, on pourrait bien croiser le fer.

Le 28 juillet, Jupiter entamera sa phase de rétrogradation et reprendra sa marche en avant le 24 novembre en Poissons.

Jupiter rétrograde en Bélier se fera plus discret, du moins à sa façon, car d’une part ce n’est pas sa qualité première, d’autre part, en signe de Feu il aura toujours sa fougue pour mener ses projets à bien. Il remettra en cause la façon de s’affirmer et la manière de s’orienter. Une pause nécessaire, le temps d’avoir tous les éléments en main pour repartir du bon pied à la fin de l’année.

Du 21 septembre au 21 octobre 2022, Saturne et Uranus seront à nouveau en carré. Même moins tendu qu’en 2021, il présage de dissensions, de tensions avec Mars en Gémeaux alimentant les polémiques et les contestations. Jupiter en Bélier étant relié à la loi, à l’autorité, attendons-nous à des prises de positions musclées et une recrudescence d’agressivité au niveau mondial.

Article à lire : Votre étude prévisionnelle

Le 24 novembre, Jupiter repart en marche directe en Poissons. Terminant sa course dans le dernier signe du zodiaque, avant de rentrer à nouveau en Bélier le 20 décembre jusqu’au 16 mai 2023, Jupiter proposera de terminer ce qui a été entrepris, d’ajouter sa touche personnelle ou finale aux projets. Il signera une période idéale pour enterrer la hache de guerre, faire la paix avec ses proches, trouver des compromis pour un vivre meilleur ensemble dans la bonne humeur et les compromis.

A très vite.

Marie-Pierre Charneau

Marie-P Charneau (2)